1, 2, 3 Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Symphonie n° 39 en mi bémol majeur, KV 543
Symphonie n° 40 en sol mineur, KV 550
Symphonie n° 41 en ut majeur « Jupiter », KV 551


La trilogie finale des symphonies est assombrie par des ennuis financiers et des "idées noires" pour Mozart. Mais dans la 40e, le compositeur sera entouré de ses grands amis clarinettistes, Johann et Anton Stadler. Et la 41e ? Avec sa lumineuse grande fugue finale, c’est le génie de Mozart qui triomphe en majesté.
Magistral équilibre des proportions, et même annonce au passage d’un autre génie, Beethoven !

En partenariat avec :
Objectif Languedoc-Roussillon
Club de la Presse LR


Préambule : Découvrir les richesses architecturales de l'Opéra Comédie avant d'y goûter la musique
Une visite est proposée en amont du concert du 23 janvier par trois étudiants du Master "Valorisation et Médiation des Patrimoines" sous la responsabilité pédagogique de Vincent Challet, Maître de conférences à l'Université Paul-Valéry.
Une invitation sera envoyée par email 10 jours avant le concert


En savoir plus :
Salon-prélude le vendredi 22 janvier 2016 à 19 h - Salle Molière / Opéra Comédie


Autre date :
Mardi 26 janvier 2016 à 20h45 - Narbonne

Artistes

Dates

ven
22
janvier 2016
20h
 
sam
23
janvier 2016
17h