A DIOS

Flamenco y Saetas - Hommage à la Semana Santa

INTROÏT Stabat mater y Amarguras, suivi de Soledad
KYRIE Chant grégorien suivi de Manuela y Malagueña
GLORIA Saeta y Romance
LACRIMOSA D’après W. A. Mozart
CREDO Alegrias suivi de Abel
SANCTUS  Taranto suivi de Rouge Carmen, Abandolao
PASÍON Fandango de Huelvas d’après J. S. Bach
PATER NOSTER  Tonàs
AGNUS DEI Seguiriya
AVE MARIA Maria, suivi de Buleria y Ofertorio, d’après F. Schubert
STABAT MATER d’après G. B. Pergolesi
BÉATITUDES Bulerias

Soledad, Manuela, Abel, Rouge Carmen et Maria sont des compositions originales d’Antonio Moya.

Toutes les parties instrumentales sont composées ou arrangées par Antonio Moya.


Opéra Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon et La Scène du crime

A DIOS [Flamenco y Saetas] est un recueil des plus beaux chants sacrés du flamenco et un hommage à la Semana Santa andalouse.

Riche est la tradition liturgique dans le flamenco, de la Misa Flamenca (messe), aux Saetas (littéralement « flèches » envoyées à Dieu et reçues par Dieu) qui sont les chants religieux a cappella qu’on entend pendant la Semaine Sainte en Espagne. Ce répertoire s’est transmis depuis des Siècles au sein des grandes dynasties du flamenco, sans partition. La plupart des textes sont empruntés à la liturgie chrétienne, d’autres adaptés librement de la Bible par les chanteurs interprètes.
En plus de ce répertoire séculaire toujours extrêmement vivant dans la culture gitane et flamenca, Juliette Deschamps a demandé au grand guitariste de flamenco Antonio Moya de travailler sur quelques grandes pages de la musique sacrée dite « classique » : parce qu'elles l’inspiraient, parce qu’elles étaient harmoniquement proches du flamenco - musique originairement orientale, et composée sur le mode phrygien dorique. Ils ont retenu ensemble des extraits de la musique sacrée de Mozart, de Bach, de Schubert, de Pergolèse et de chants grégoriens qu’Antonio Moya revisite avec ses trois complices Enrique El Extremeño, un des plus grands chanteurs de flamenco vivant, connu dans le monde entier, originaire de Zafra; Mari Peña, chanteuse traditionnelle, héritière d’une grande dynastie du chant flamenco à Utrera; Nacho Gil, originaire d’Alcala, saxophoniste et flûtiste, très influencé par le répertoire médiéval et baroque.

J’ai toujours été fascinée par les rituels, les processions, la ferveur. Pendant la Semaine Sainte en Andalousie, cette ferveur est portée par un répertoire de musique sacrée d’une très grande force qui continue de beaucoup influencer mon travail. Ce sont les processions de la communauté gitane qui m’ont le plus marquée. J’ai tourné des images de ce voyage dont on ne ressort pas indemne. "

Juliette Deschamps


Illustration photos

Artistes

  • Rodolphe Villevieille
    assistant vidéo, montage et lumières
  • Martin Scali
    assistant vidéo, montage et lumières

Dates

sam
11
avril 2015
20h