Daniel Oren

Daniel Oren est un grand connaisseur et passionné du compositeur américain Leonard Bernstein. C’est ce dernier qui initie la carrière artistique du très jeune Oren en 1968, le choisissant à seulement treize ans pour interpréter le solo d’enfant dans son œuvre Chichester Psalms dans le cadre de l’inauguration de la Télévision Israélienne. C’est également à sa mère que le jeune Daniel Oren doit la réussite de son éducation musicale : elle le pousse, à un très jeune âge, à l’apprentissage non seulement du piano et du violoncelle, mais également au chant et de l’harmonie.
Daniel Oren parfait par la suite ses études en Europe, se consacrant presque exclusivement à la direction et prenant part en 1975 au prestigieux Concours « Herbert von Karajan » pour les jeunes chefs d’orchestre – prix qu’il remporte, marquant le début de sa carrière internationale.
Après ses débuts aux Etats-Unis, sa réputation se consolide notamment en Italie : il devient en effet chef d’orchestre régulier à l’Opéra de Rome puis au Teatro Verdi de Trieste (où il a été récemment directeur musical), au Teatro San Carlo de Naples et au Teatro Carlo Felice de Gênes. Encore aujourd’hui, il continue à diriger avec beaucoup de succès sur les plus grandes scènes italiennes (Florence, Parme, Turin, Venise), et cultive par ailleurs de solides relations avec les plus influentes scènes européennes et américaines, comme le Metropolitan Opera de New York, le Covent Garden de Londres, la Staatsoper de Vienne, le Teatro Colón de Buenos Aires, l’Opéra de Tokyo, les opéras de Houston, Dallas, San Francisco et l’Opéra Bastille à Paris, où il a obtenu un grand succès avec Leo Nucci, Roberto Alagna et Angela Gheorgiu.
A son amour pour l’opéra, avec une grande connaissance du répertoire de l’opéra italien, Daniel Oren ajoute sa passion pour la musique symphonique. Il a notamment connu de grands succès en dirigeant des orchestres majeurs comme celui de l’Accademia Santa Cecilia de Rome (pour la première fois en 1978), l’orchestre du Maggio Musicale Fiorentino, l’Orchestre Philharmonique d’Israël, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, et les orchestres de la radio de Monaco, Cologne, Stuttgart, Francfort et Berlin, entre autres.
Sa participation à l’inauguration de la saison du Nouvel Opéra d’Israël à Tel Aviv, dirigeant Nabucco de Verdi en décembre 1994, représente un moment clé de sa carrière : cet événement musical ayant réuni sa passion pour l’opéra italien et son amour pour son pays natal. Par ailleurs, Daniel Oren n’a cessé de défendre la musique comme le meilleur vecteur pour la paix, la tolérance et comme le langage universel de l’humanité.

Il est depuis 2007 le Directeur artistique du Teatro Verdi de Salerne où il dirige de nombreuses productions.
Il est également régulièrement invité à diriger à Paris, au Covent Garden de Londres ainsi qu’à Tel Aviv, Vérone, Florence, Madrid, Cologne et Barcelone.

Dates à venir

mar
29
mai

20h

Symphonique

Opéra Berlioz