Sylvère Santin

Né en 1986, Sylvère Santin entre au conservatoire de musique d’Avignon à l’âge de 6 ans. Il y suit un cursus complet de trombone auprès d’André Canard, de contrebasse avec Frédéric Béthune, et de chant lyrique avec Pierre Guiral. Il y obtient son DEM de conservatoire en Formation Musicale.
C’est par le biais de la musique qu’il accède à la scène et y prend goût en suivant les cours d’art lyrique de Valérie Marestin où il participe à divers projets d’opéras et d’opérettes à l’Opéra Théâtre d’Avignon (Didon et Énée, Les Mousquetaires au couvent…)
Il se dirige alors vers le théâtre et intègre une formation préprofessionnelle aux métiers du théâtre à l’Université de Provence de 2006 à 2009. Il y obtient un DEUST Théâtre.
En parallèle, il continue ses études de chant au conservatoire de musique d’Aix-en-Provence en suivant les cours de Laure Florentin. Il intègre la formation de « La Compagnie d’Entraînement » dirigée par Alain Simon et travaille avec Jean-Pierre Ryngaert, Jean-Marie Broucaret, la compagnie de danse Preljocaj ou encore Rodrigo Garcia, et participe à divers projets mêlant musique et théâtre entre Aix-en-Provence et Marseille.
De 2009 à 2012, il intègre la classe professionnelle de l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier, dirigée par Ariel Garcia Valdès.
Il se forme auprès de différents metteurs en scène et comédiens: Yves Ferri, Christine Gagnieux, Lukas Hemleb, Claude Degliame, Bruno Geslin, Olivier Werner, Gilbert Rouvière, Marion Guerrero, Richard Mitou, Robyn Orlin, Cyril Teste, Évelyne Didi, André Wilms, Sylvain Creuzevault…
Il joue sous la direction de Georges Lavaudant dans État Civil, autour de l'œuvre de Antonio Lobo Antunes (MC93, 2011), Richard Mitou dans Les Numéros – Cabaret d'Hanokh Levin (Printemps des Comédiens, 2012), Véronique Bellegarde sur un texte de Grégoire Solotareff Isabelle et la Bête mis en musique par Sansévérino (MC2 – TNB, 2013), Dag Jeanneret dans Tambours dans la nuit de Brecht (Sortie Ouest – Treize Vents , 2013-14), Marie-Eve Signeyrolle dans 14+18, œuvre opératique pour l'anniversaire de la Première Guerre Mondiale (Opéra de Montpellier, 2014).
Il intègre par la suite le collectif La Carte Blanche et participe à plusieurs projets depuis 2014, notamment la création de Nobody, d'après Falk Richter, mis en scène par Cyril Teste (Collectif MxM, tournée 2015-2017).
Il entretient une collaboration régulière avec l'Opéra Orchestre de Montpellier pour lequel il a créé des projets jeunes publics pendant deux saisons (Peer Gynt de Edvard Grieg , Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, Don Quichotte de Strauss et une création sur l’univers de Shakespeare dans les opéras, Autour de Shakespeare).
Il monte en collaboration avec Jean-Marc Boudet, L'Histoire du Soldat de Stravinsky et Ramuz, dans une version seul en scène, au Théâtre Jean-Claude Carrière en mars 2016.
Il assiste également à la mise en scène Marion Pellissier de la compagnie La Raffinerie pour le spectacle Ça occupe l'âme créé en mai 2017 à St-Quentin-en-Yvelines.
Il travaille avec le Collectif Bajour sur la création de Départs, mis en scène Leslie Bernard et Matthias Jacquin, festival SITU (Veules-Les-Roses, 2016), ainsi que sur la reprise d'Un homme qui fume c'est plus sain mise en scène de Leslie Bernard, pour le festival Impatience (décembre 2017).
Il met en scène Chez Nous, bien sûr les Catastrophes de Théophile Dubus - Festival En Actes, TNP (Villeurbanne, mars 2018).
Sylvère Santin est aussi co-fondateur de TEXTE EN COURS, festival de jeunes auteurs émergents, de lectures de textes en cours d'écriture, de projets en route, sur Montpellier depuis 2013.

Dates à venir

jeu
7
juin

Idriss ou la fête interrompue

Isabelle Aboulker (1938–)

19h

Spectacle des familles

Montpellier - Théâtre Jean Vilar
ven
8
juin

Idriss ou la fête interrompue

Isabelle Aboulker (1938–)

20h

Spectacle des familles

Montpellier - Théâtre Jean Vilar