Textes

Visites

Classe de 5ème du collège Feuchère :

Merci beaucoup d’avoir réalisé un de mes rêves : monter sur la scène d’un opéra. J’ai été très heureuse de notre visite. Merci infiniment pour ce privilège !! Naomi

Je vous félicite pour cet opéra super beau. Beaucoup de travail pour préparer les décors, les lumières, et les textes par cœur pour les choristes. L'opéra est le plus beau moment que j'ai vu, j'aimerais y retourner ! J'en ai parlé toute la semaine à ma famille ! Iza

Vous nous avez fait aimer l'opéra, vous avez été une excellente « guide » car vous avez fourni de très bonnes explications. Il n'y a aucune chose négative à dire. Surtout merci pour cette belle journée ! Laetitia

Classe de CM1 de l’école Victor Hugo à Lunel :

J'ai trouvé que le lustre dans la salle était très beau et la scène avait beaucoup de goût, ça faisait vraiment penser comment c'était à l'époque. La peinture de la voie lactée était très bien faite. J'ai aussi trouvé que Pauline et Marie étaient très gentilles, elles nous ont bien expliqué, c'était très intéressant. C'était comme si on visitait un château de l'époque. Le monsieur qui a fait ce château était un vrai artiste. Loane

J'ai bien aimé quand on a visité la salle de spectacle, quand on a dessiné. J'ai bien aimé les lustres, les peintures sur les murs, la salle du foyer. J'espère un jour venir voir un spectacle. Dawson

J'ai appris plein de choses. En plus dans la salle de théâtre il y a 1200 places mais 200 ou on ne voit pas bien la scène. C'est vraiment très beau, il y a de grands lustres en cristal. Il  a été construit en 1888, il y a très longtemps. Chaïnez

J'ai vu un toit comme un ciel. Il a été fait en 1888. J'ai cru que c'était le château de Versailles. Souad

Répétitions générales

ENSAM, à propos de la générale du concert symphonique D'ouest en Est

D'Ouest en Est, il est vrai, qu'il y eut du mouvement. La question sans réponse, allers retours calmes entre une loge et la scène, puis vint Copland, le mouvement s'accélère, et le tourbillon commence, les sons tournent dans le grand volume de la salle. Nous pouvions voir bouger les notes avec les gestes précis des musiciens et du chef d'orchestre, et les pas dansant du clarinettiste.
Le mouvement prend plus d'ampleur, Shéhérazade commence, cela était voluptueux, et tonitruant à la fois, victorieux et passionné.
Cela ouvre les yeux et les oreilles, à quand un autre tourbillon musical ?
Merci.
Léa T

Bonjour Monay,
ce dernier parcours était exceptionnel, on a pas vu passé le temps, il m'a semblé assez contemporain et très entrainant, un solo de clarinette magnifique, j'ai rarement vu une ambiance pareille à un concert symphonique.
Bonne journée,
Sébastien G

Bonjour,
J'ai trouvé cette soirée à l'opéra absolument fantastique. Surtout la première partie sur l'improvisation que j'ai trouvé particulièrement intéressante et presque hypnotisante. Merci encore pour ce troisième parcours à l'opéra.
Clémence

Bonjour,
J'ai adoré le dernier parcours, c'était très beau. J'ai passé un super moment, c'était vraiment magique ! Je n'y connais pas grand chose en musique pour pouvoir rentrer dans les détails, mais personnellement j'y retourne dès que je peux ! J'ai bien aimé qu'il y ai plusieurs "extraits" ça permettait de changer d'ambiances et d'écouter autre chose. Merci de nous avoir permis cela.
Soleine R

Bonjour Monay,
Comme les dernières fois, c'était une super expérience, je tenais à vous remercier de nous offrir la possibilité de participer à ce genre d'évennement.
Clément P

Bonjour Monay,
J’ai adoré le concert, et tout particulièrement l’intervention de Martin Frost. J’ai été agréablement surprise d’avoir l’opportunité de voir un artiste tel que lui. Mais la deuxième partie était également superbe.
Bonne journée,
Camille D


ENSAM, à propos de la générale du concert symphonique Musiques cosmiques

Bonsoir,
J’ai trouvé cette première représentation du parcours très bien. J’ai passé une très belle soirée musicale. C’était la première fois que je venais au Corum, la salle de concert est remarque en terme d’acoustique. Je suis partante pour le prochain concert.
Merci pour tout. Bien cordialement,
Héloïse Testard

Bonsoir,
Concernant ce parcours musical du vendredi, je l'ai trouvé très intéressant et très enrichissant ! Je pense que c'était une très bonne initiative de vouloir faire connaître aux étudiants la musique classique qui est malheureusement souvent "ringardisée" par notre génération. D'autant plus que, comme nous l'a dit Monsieur Philippe Capelier, la musique est au sommet des arts et est également très liée à l'architecture. Enfin, le concert était époustouflant, le chef d'orchestre et ses musiciens ont réussi à nous transporter et à nous faire voyager, je ne regrette pas d'avoir participé à cette sortie que je pense nécessaire à l'enrichissement de notre culture.
Cordialement,
Mélissa CHENNIT S3

Bonjour,
Tout comme l'autre parcours musical, le lien avec une "explication" du contexte de l’œuvre et de son auteur était très instructive. S'il y a des retours à transmettre, ce serait par contre d'essayer de s'attacher plus à l’œuvre elle-même, son sens, sa composition (dans tous les sens du terme) et pourquoi pas, rendre subjective l'histoire qu'elle raconte, offrir un point de vue, ou des points de vue donnant des perspectives pour la comprendre, car je ne suis pas très cultivé sur la question de la musique classique et je pourrai utiliser une part de subjectivité pour aiguiser mon oreille à l'avenir. Les éléments que nous avons pu avoir ont cependant à mon sens beaucoup éclairé l'écoute de l’œuvre, notamment sur "La Mer" qui m'était inconnue. Je comprends bien le choix de ne pas trop orienter l'écoute a priori malgré tout, surtout pour des personnes plus familières de ce type de concert ou de musique.
Concernant le concert, pas la peine de dire que musicalement, c'était incroyable. Le chef d'orchestre a en plus su transmettre un vrai lien entre les musiciens et le public, ce qui a rendu la performance encore plus touchante et profonde.
Je trouve que les projections ont apporté une distraction visuelle parfois trop prononcée. Les premiers mouvements concernant des planètes plus proches de la Terre, les images étaient plus nombreuses, et certaines beaucoup trop descriptives à mon sens. En fait, dès que l'intervention de l'homme était montrée (le rover Curiosity prenant des échantillons, une 3D un peu plate, des noms de planètes/satellites...) elles se détachaient complètement de la pièce musicale. Les quatre dernières planètes (Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune) ont bénéficié par contre d'images mettant en valeur la symphonie et rendues plus "grandes" par elle. Les plans très lents, longs, permettaient de pouvoir effectuer un sacré voyage visuel conforté par l'équilibre ainsi mis en place avec l'orchestre. Les images n'ayant d'autre but que de montrer sans contraindre sont celles qui ont pour moi le mieux répondu à un diptyque orchestre/projection.
Ceci étant dit, le point d'orgue du concert fut l'arrivée dans le champ auditif du chœur féminin pendant Neptune. J'ai mis un bon moment à comprendre d'où les voix venaient, et ce point de détail n'a rendu l'écoute que plus introspective et les sonorités plus mystérieuses, accordant à l’œuvre, et à ce mouvement en particulier, une portée vraiment profonde.
Plus prosaïquement, oui, définitivement, ces évènements doivent être reconduits.
Si c'est possible, j'aimerais pouvoir transmettre mes remerciements aux personnes qui ont rendu cela possible, aussi bien les musiciens que les organisateurs et les facilitateurs.
Cordialement,
Thibault Monfort-Ginet


Classe de 1ère Littéraire du Lycée La Merci, à propos de la générale de la Symphonie n°9 de Ludwig van Beethoven du 18 avril 2014 :

Alors déjà, au niveau musical c’était vraiment magnifique et grandiose. Les notes de musique nous prenaient et nous emmenaient dans la tête de Beethoven ou sûrement là où il voulait nous emmener.
D’ailleurs pendant le déroulement de la musique je ne sais pas pourquoi mais je me suis dit : c’est ça l’éternité quelque part, car dans cette musique, enfin derrière cette musique de Beethoven, sa musique est comme une partie de lui-même qui pendant deux siècles vécu toujours et vivra toujours. De plus j’ai trouvé ça merveilleux qu’un homme puisse être à l’origine d’un tel chef-d’œuvre c’est impressionnant d’autant plus qu’il est sourd et bien que sourd il fait entendre aux autres ce que lui entend à l’intérieur de lui et que donc les autres ne peuvent pas entendre, c’est compliqué mais je trouve ça génial et finalement heureusement que cela n’a pas été détruit et qu’aujourd’hui encore on entend ce qu’il avait dans sa tête, (c’est peut-être mal exprimé mais bon…) et surtout grâce aux orchestres. Il y a un seul homme derrière cette musique mais il y en a énormément, déjà dans cet orchestre à cette époque, mais dans le monde entier à différents moments, époques qui la font vivre, ça aussi c’est fabuleux. C’est un peu comme le Louvre pour moi, ça me subjugue car c’est extraordinaire tout ce à quoi l’homme peut arriver, et pas seulement en grand immeubles, pas qu’en sciences mais surtout pour ça, ça peut paraître très étrange mais c’est quelque chose qui me rend heureuse car finalement on se dit que vivre ça a un peu perdu son sens enfin c’est génial de vivre là n’est pas la question, c’est juste qu’on nait, on s‘amuse, on travaille, on travaille, on travaille, on s’amuse quand même attention il ne faut pas séparer les deux, et on meurt, mais d’un côté quel est le sens à tout ça ?
C’est pour ça que quand on voit ce que l’homme seul ou en groupe peut accomplir, c’est magnifique, leur vie a eu du sens pour moi (c’est bizarre) c’est encourageant, ça donne envie d’accomplir des choses aussi et surtout, je n’arrive pas à bien l’exprimer mais cet accomplissement donne une trace mémorable de sa vie sur Terre comme avoir des enfants surement, mais c’est différent… C’est ça qui permet d’avancer (en tout cas pour moi) et puis ce qui est incroyable c’est que cet accomplissement est éternel il y aura toujours quelqu’un, des gens pour le faire vivre, c’est vraiment difficile de montrer là où je veux en venir mais tout cas quand on écoute cette 9ème symphonie de Beethoven, c’est impressionnant et magnifique et ça peut nous emmener très loin.
Clara Herpin

…Rendez-vous à l’Opéra, ce n’était pas la première fois que je me renais dans cette immense et spacieuse salle, qui est d’ailleurs trop contemporaine à mon goût.
C’était cependant la première fois que j’assistais à un opéra. J’étais très enthousiaste car j’apprécie beaucoup la musique classique.
Dès les premières notes jouées par l’orchestre, nous étions plongés dans une nouvelle atmosphère, dans l’œuvre.
J’ai été impressionné par la puissance sonore, l’harmonie et la synchronisation entre les musiciens.
Visuellement, j’aimais regarder le mouvement de tous les archets.
Pour une connexion plus intense et profonde, j’ai décidé de fermer les yeux en essayant de ne penser à rien.
Ce qui est en réalité, infaisable.
Je trouve magique dans la musique (classique ou contemporaine) l’émotion qu’elle transmet, l’évocation des souvenirs qu’elle nous remémore.
La musique me donne cette impression de voyager entre mes pensées, mes souvenirs.
Ce fut donc un moment très agréable et apaisant que je compte renouveler dans un futur proche en allant voir le 20 juillet à Aix-en-Provence La Flûte Enchantée de Mozart.
Mathieu Hortense

…c’est beau, toutes ces émotions qui traversent les musiciens avant de nous atteindre, mais voir un concert, en plus de l’écouter, crée une certaine « complicité ». On peut entièrement vivre la musique aussi. On en devient si proche, on l’entend, on la voit, on est confortablement installés dans nos fauteuils et on respire, on vit la musique. Comme si elle nous avait attendus, nous, nos yeux et nos oreilles, pour exister.
Audrey Murad

Elève de 4ème du collège Joffre à propos de la répétition générale du concert Wagner du jeudi 7 novembre 2013 :

La répétition a commencé par Le vaisseau fantôme. J’ai trouvé que l’orchestre montait d’un seul coup puis redescendait… ; ce qui m’intriguait beaucoup. J’avais l’impression d’être dans une histoire.
La chanteuse arrivait à se faire entendre malgré l’orchestre qui jouait. Je me suis demandé comment elle faisait.
Les personnes qui jouaient du violon jouaient tous en même temps comme s’il y avait plusieurs miroirs.
Le chef d’orchestre faisait beaucoup de gestes que je ne comprenais pas et j’aurais aimé comprendre !
J’ai été impressionnée par les contrebasses car ils mettent une énergie dans la salle et aussi les violons qui sont très performants.
La chanteuse a une puissance vocale très forte car sans micro, on arrive à l’entendre !
…. Le chef d’orchestre gère en même temps les violons, les violoncelles, les contrebasses, les vents, les tambours…. C’était vraiment impressionnant. Les musiciens étaient très concentrés et écoutaient les corrections du chef d’orchestre.
J’ai écouté la plupart du temps mais c’était quand même un peu long.

Classe de 5ème  du collège Clémence Royer, à propos de la générale orchestre Varèse, Mozart, Berlioz du 11 octobre 2013 :

La symphonie fantastique était géniale pour les yeux et les oreilles car tous ces instruments, c’était impressionnant.  Lina

J’ai bien aimé quand le sol tremblait avec le gong…  Félix

Ce qui m’a marqué, c’est la taille des instruments et leur puissance symphonique. Yanis

J’ai trouvé cette répétition sympa et pas ennuyeuse, c’était intéressant de voir un véritable orchestre. Nour

Il y avait plein d’instruments très différents. Notre  moment préféré était celui où il y avait les cloches (5ème mouvement de la Symphonie de Berlioz, donc). Maël & Gabriel  

La taille des contrebasses était impressionnante. Lucas

J’ai vu des instruments que je ne connaissais pas. Je n’ai pas aimé Intégrales de Varèse, c’était trop violent.  Romane 

Etudiants en Master Musicologie, option Composition, Université Paul Valéry de Montpellier, à propos de la générale orchestre Varèse, Mozart, Berlioz du 11 octobre 2013 :

J'ai été ravi de participer à la répétition générale des œuvres de Mozart / Berlioz / Varèse dans la matinée du vendredi 11 octobre. Hormis le plaisir d'écouter ces œuvres  en direct, cette expérience fut un enrichissement du point de vu mes études sur la composition musicale puisque j'ai pu : m'entretenir avec des musiciens de l’Orchestre national de Montpellier (discussions sur l'écriture musicale, techniques de jeu…), assister de près aux travaux entre chef d'orchestre et musiciens, et jeter un coup d’œil aux instruments de musique les moins conventionnels comme les percussions utilisées dans la pièce Intégrales d'Edgard Varèse. De plus il fut intéressant de visiter les « backstages » et de voir la manière dont la surface de la scène pouvais évoluer selon le type de représentation (Opéra, orchestre symphonique …).
Pierrick Jacquemoz

Cette répétition, lumières allumées, et durant laquelle j’ai pu consulter mes documents et partitions, fut un moment d'étude qui m'a permis une écoute attentive, l'observation des musiciens, de leurs gestes, ou encore de leur dialogue avec le chef, autant de petits détails qui peuvent échapper aux spectateurs sous le charme du concert. C’est aussi l’occasion de découvrir du coin de l’œil les réactions – souvent amusées et amusantes – d’un public plus jeune, venu sous l’impulsion du partenariat entre l’Opéra et les écoles. Nous, les étudiants, avons ensuite été invités à découvrir les coulisses de cette grosse machine, et quelle découverte ! On ne peut savoir ce qui se cache derrière la scène qu’en y pénétrant…
Thomas Ciannarella

Grâce à cette répétition, j'ai pu redécouvrir la Symphonie Fantastique de Berlioz… Cette œuvre, ainsi que celle de Varèse, a fait évoluer ma réflexion sur la composition: comment mélanger tel et tel instrument pour obtenir un son tout à fait différent, grâce à quels instruments et quels rythmes on peut obtenir une ambiance spécifique, et comment user de la spatialisation. En somme une très belle expérience à renouveler.
Philippe Gregori

Classe de 3ème du collège Henri Bourillon à Mende (Lozère), à propos de la répétition générale du concert Berstein / Barber / Chostakovitch du 21 mars 2014 :

J’ai trouvé que ça faisait beau quand ils jouaient tous en même temps, ils faisaient les mêmes mouvements. J’ai trouvé que le chef d’orchestre bougeait beaucoup.  Laëtitia

L’orchestre jouait bien, ce n’est pas ce que j’écoute habituellement mais j’ai beaucoup aimé et si j’ai l’occasion à nouveau d’aller voir un concert, j’irai avec plaisir, pour faire découvrir à mes parents par exemple. Alicia  

Le début du concert m’a captivée, je m’étais concentrée sur le chef d’orchestre, j’examinais ses moindres gestes. Othilie

Le concert m’a plu, voir un "vrai orchestre", même si ce n’était qu’une répétition, pour la première fois, leur synchronisation, la puissance de la musique et les performances des musiciens plutôt époustouflantes. Agathe

La première partie de la répétition était intéressante car on a pu découvrir comment s’organisait un orchestre et comment il répétait. Angèle  

Opéras et concerts

Aurore Boréale : Opéra Comédie le 25 novembre 2016 - 1er parcours 2016/2017 

C. F. E. Horneman (1840 - 1906)
Aladdin - An adventure Overture for orchestra
Edvard Grieg (1843 - 1907)
Peer Gynt (extraits)
Jean Sibelius (1865 - 1957)
Symphonie n° 3 en ut majeur opus 52           

«La littérature a inspiré aux compositeurs de sublimes musiques. Venez découvrir l’ouverture d’Aladdin du compositeur danois Horneman, ami de Grieg à l’époque charnière entre 19e et 20e siècles. L’Opéra Orchestre vous plonge ensuite dans l’exotisme de Peer Gynt, avec ses déserts et îles lointaines en écho à la pièce du norvégien Ibsen. Enfin, les grandes beautés de la 3e Symphonie de Sibelius vous seront révélées, en toute simplicité, en hommage à la musique populaire finlandaise.»

J'ai beaucoup apprécié la soirée en général, les interventions des étudiants de l'école de musique étaient les bienvenues et tout à fait pertinentes et intéressantes pour comprendre un peu mieux les œuvres présentées seulement par un orchestre. J'ai adoré la première partie du concert, un peu moins celle après l'entracte...
A bientôt.
Méghane. L

La conférence a été très intéressante et a permis de comprendre qu'il y avait une lecture complètement différente par rapport à une écoute basique. Cependant leurs explications n'étaient pas vraiment adaptées au grand public, aux ignorants de la musique, ils avaient peut-être déjà fait d'énormes efforts de traduction et d'explication de nombreux termes spécifiques.
Il a été intéressant que la conférence précède le concert, même si ce qu'il en reste après coup est plus un divertissement merveilleux qu'une réelle écoute attentive à la construction de l'orchestre.
Une très belle manière d'éveiller son esprit à la musique classique. Merci,
Clémence A.

J'ai adoré le concert et la conférence juste avant était intéressante car dans mon cas je connaissais les morceaux joués mais pas les auteurs ! C'était vraiment super je ne sais pas quoi dire de plus
Merci beaucoup !
Anna L.

Pour moi il été très intéressant la présentation de l'opéra avant le spectacle, peut-être serait plus plaisant avec un peu de interaction entre le "public" et les étudiantes qui présentent et expliquent; Il été aussi une opportunité pour impliquer nous étudiantes dans les initiatives du théâtre.
Donc mon impression est très positive et je vous remercie.
Maria Vittoria A.

Personnellement j'ai beaucoup apprécié comme d'habitude, même si cette fois ci les places étaient un peu difficiles. J'y trouve autant un intérêt sensible, pour la musique, que culturel, pour le monument. C'est une bonne idée d'alterner avec le Corum, pour bien percevoir l'évolution physique de ces bâtiments. J'espère que tu continueras à organiser ces sorties, ça fait du bien un peu de culture, et c'est mieux qu'Anounah pour débrancher !  - Jérémy T.

Ce fut un moment appréciable, pour nos oreilles et nos yeux. Nous avons pu parcourir l'opéra Comédie, et laisser nos sens s'ouvrir.
Une soirée sans temps, suspendue dans une loge tapissée de velours rouge. 
Léa T.

J'ai beaucoup aimé cette soirée. La présentation des œuvres était intéressante et a permis de rendre plus compréhensibles les morceaux que nous avons entendus ensuite. De manière générale je trouve bien que l'école nous propose ce genre de soirée, gratuitement qui plus est, et nous rende plus accessible l'opéra et la musique.
Clémence F.


Étudiants de la Licence Métiers de l’écrit et de la culture de l’Université Paul Valéry, à propos de la représentation de Chérubin le mardi 13 octobre 2015 :

Ce qui va suivre n'est qu'un simple avis
Sans prétention, bien loin des spectateurs avertis
D'un humble et modeste plébéien
Sur un opéra se nommant Chérubin.
Certes, cette critique tout comme l'opéra
Ce discours, ce phrasé, ce parlé, crée débat
Cela peut paraître ampoulé et dérouter
Mais il n'existe plus belle manière d'être écouté.

Tel ce sacré Chérubin, je suis ivre
Non pas d'amour, mais de ce que j'ai pu vivre.
Ce garnement, usant de tous ces charmes
A réussi à séduire hommes et femmes.

Un très grand Chérubin malgré son âge,
Une beauté donnant des envies volages
Une voix si puissante, si envoûtante, si pénétrante
Un merci sincère pour ses sensations si enivrantes.

Peu de temps après la levée de rideaux
Jugements et a priori, sonnant tels des noms d'oiseaux
Ce sont tus et envolés
Devant la parfaite exactitude des enrôlés ?

Des costumes somptueux, une représentation magistrale,
Une salle d'amoureux aux pupilles astrales,
Ce chœur au don d'organe fit battre le mien,
Me transportant en Espagne, aux côtés de Chérubin.

Bonheur temporaire, nirvana précaire, extase éphémère
Une apparition fugace du paradis sur Terre
Un rêve éveillé, un moment inoubliable
A l'Opéra de Montpellier, se joue la plus belle des fables.

Ce qui précède n'est qu'un simple avis
Cents émotions, tentent à rapprocher des spectateurs avertis
L'humble et modeste plébéien
Grâce à un opéra se nommant Chérubin.
Thomas Salib

« Génial ! » C'est le mot qui ressort le plus lorsque nous avons interrogé le jeune public à la sortie de l'opéra Chérubin. Et c'est aussi ce que nous pensons de cette comédie chantée tout de même assez déconcertante.
Des décors modernes très bien agencés sur plusieurs plans, des jeux de lumières et d'ombres magnifiquement bien exploités – on pense notamment au rendez-vous de Chérubin avec l'Ensoleillad dans la nuit.
Et parlons donc des costumes ! À la fois drôles et surprenants : on ne sait que penser de la parure gantée de l'Ensoleillad, du legging noir à bouches rouges de la Baronne, et surtout du tutu de danse du philosophe qui n'enlève rien à sa virilité. Un mélange d'époque et de style hypnotisant qui nous met des paillettes plein les yeux !
La musique décousue est assez déstabilisante pour un amateur d'opéra mais elle reste très harmonieuse avec les émotions du spectateur. Elle met parfaitement en relief l'action sur scène.
Le duo danse classique et danse moderne forme un mélange très eurythmique, qui enrichit l'action d'une manière tout à fait  fascinante. On retiendra le moment, lorsque Chérubin est allongé sur le sol après avoir été provoqué en duel par trois fois, où l'on assiste à une magnifique chorégraphie de danse classique qui apporte une touche de calme et de douceur au tableau précédent très mouvementé.
On contemple un spectacle agréable aux yeux, avec de très belles voix, surtout celle du philosophe qui nous fera vibrer du début à la fin.
La mise en scène est vraiment extraordinaire avec l'arrivée du chœur dans la salle qui nous a légèrement fait sursauter. Une manière drôle et originale de faire ressortir la représentation dans son ensemble avec la projection de tableaux en arrière-plan et du film accompagnant l'action until the end.
Le jeu d'acteur fait magnifiquement ressortir le caractère drôle –comme celui de l'aubergiste – et attachant de certains personnages. On a eu la larme à l’œil lorsque Chérubin, rejeté par toutes ses conquêtes, se retrouve seul et abandonné. Un moment émouvant partagé avec le philosophe où le spectateur en vient presque à s'identifier à notre jeune séducteur volage !
Le public est ravi, surtout les jeunes qui riront beaucoup  et qui n'hésiteront pas à se pencher sur les balcons pour mieux suivre les péripéties sur scène. Un spectacle fascinant où l'on ne s'ennuie pas du tout ! On désirerait même revoir la représentation, mais pourquoi pas cette fois-ci en costumes d'époque... On ressort sur une très bonne impression pour un premier opéra qui se conclut sur un mot : « Génial ! ».
Aubery Raffin

Les corps, les visages, les voix.
Les pas, les mots, les gestes.
Tout est posé à la perfection, tout est chanté à la manière d’une reine éperdue, tout est dit dans un raffinement orchestral : les notes sont jouées en un point, en une croche, en un silence à la fois brutal et rassurant.
Violons, percussions, chef d’orchestre.
Lumières, actes, rideau qui se lève.
Nous assistons à un nouveau monde créé de toute forme, de toutes pièces par un esprit humain moderne donnant à une pièce des plus anciennes une nouvelle couche de peinture redonnant vie à des visages oubliés, à des têtes pensantes renversées.
Paula Palacin

Enfants du Centre de Loisirs Paillade Mosson, à propos du concert de l’Etoile d’Emmanuel Chabrier du 29 mars 2014 :

L'opéra est très beau.
On ne s’attend pas à toutes ces histoires intéressantes et culturelles.
Il y a un gros lustre et il est magnifique.
Désormais l'opéra Comédie fait partie du patrimoine. J'en suis fière.
J'ai aimé la visite.
Venue au spectacle : on ne s'attend pas du tout à ça.
On obtient plus qu'on espérait. C'était fabuleux.
Merci d'avoir fait profiter nos yeux.
Hiba, 11 ans

J'ai ressenti de l'émotion, de la joie et ça m'a fait rire.
J'ai aimé Lazuli, en fait j'ai aimé tout le monde.
Aymen, 10 ans

Classe de seconde du Lycée Joffre, à propos de l’opéra Elena de Francesco Cavalli du 15 novembre 2013 :

C’était une magnifique expérience de voir et d’entendre des instruments baroques (car on n’en voit pas souvent). Les décors mettaient très bien scène les sentiments exprimés par l’histoire et les personnages et les chanteurs étaient, en plus d’être excellents dans leur domaine, de très bons acteurs. Entendre du chant lyrique en live est totalement différent d’un enregistrement, on a un ressenti énorme. C’était une découverte de l’Opéra pour moi et ça m’a beaucoup plu.
Bennani Inès

Opéra en vraiment 2 parties
1) Les problèmes 2) la résolution
C’est la première fois que je venais à l’opéra et la première fois que je rentrais dans le bâtiment. Je m’attendais à une ambiance superficielle et guidée mais cela n’a pas été mon ressenti.
J’ai découvert quasiment par la même occasion le chant lyrique qui m’a beaucoup plu.
Je pensais vu la salle, que la mise en scène allait être classique.
Mais j’ai trouvé intéressant les lumières la poursuite et la fumée.
J’ai dû me faire à lire les sous-titres et regarder la scène ce qui n’est pas évident au début.
Si j’ai l’occasion j’y retournerai.
Pierre Le Signor

Premier opéra que je vois. Et j’en suis plutôt content. L’histoire était prenante et la mise en musique très agréable. Les chants m’ont tourné dans la tête pendant toute la nuit et j’en ai même rêvé ! C’était un très bon moment que j’ai passé, et si on me repropose une œuvre comme celle-là, je réfléchirai sérieusement pour aller la voir.
Chibon Vincent

J’ai été époustouflée par les costumes, d’inspiration antique, de plus j’aime la mythologie grecque alors j’ai été très intéressée. Le décor neutre et quelque peu contemporain correspondait bien à l’histoire. La lumière était présente : elle nous éblouissait. J’ai été très attachée à l’histoire entre les personnages, et j’ai beaucoup aimé les histoires d’amours présentes dans cet Opéra. En bref, c’était une très bonne expérience, bien que quelque peu longue habituelle dans les Opéras et où j’ai languis légèrement à la fin.
Laïs Geoffron

C’est la première fois que je voyais et entrais dans un opéra ; pour commencer, j’ai trouvé la salle magnifique.
De plus, les voix des chanteurs étaient vraiment impressionnantes, moi qui ai la voix plutôt grave, j’ai été vraiment surpris de constater que lors du duo, la voix de « Ménélas » était encore plus aigüe que celle de Elena.
Matteo Bullet

J’ai beaucoup aimé cet opéra (j’ai vu beaucoup d’Opéra avec mes parents) il mélangeait l’aventure, l’amour et humour. C’était un spectacle bien ficelé surtout avec l’humour du bouffon qui était mon personnage préféré et j’ai surtout aimé les décors qui étaient assez simples, mais splendides. J’ai aussi aimé entendre et voir des instruments que je ne connaissais pas.
Paquet Enzo

Les décors étaient originaux, l’interprétation de la pièce rendue très compréhensible malgré la difficulté initiale de celle-ci. L’opéra était très beau avec des parties de chant magnifiques et la mise en scène très juste, avec des interventions comiques de différents personnages et des quiproquos allégeant le tout. Ayant déjà chanté à l’Opéra Comédie, ce fût une nouvelle expérience pour moi de rentrer par l’entrée principale et d’être spectateur.
Thalie Guillaud-Greffie

Classe de seconde du Lycée Mermoz, à propos de l’opéra Elena de Francesco Cavalli du 15 novembre 2013 :

Pour une première fois à l’opéra j’ai été tout d’abord surpris, j’étais pas habitué du tout. Mais au final j’ai beaucoup apprécié, c’était une bonne expérience qui m’a été difficile au départ. Ça m’a permis de découvrir un monde qui m’était inconnu auparavant.
Je pense y retourner avec ma famille plus tard pour leur faire découvrir.
Yann

Un spectacle sublime joué par des acteurs extraordinaires toutefois un peu long car l’assise était fatigante même si le temps est passé très vite car nous avons été captivés pendant tout le spectacle.
Très intéressant, j’y retournerai avec ma famille pour leur faire découvrir.
Tallal Jawad

Récitals

Classe de 6ème du Collège Alfred Crouzet à Servian, à propos du concert Mozart / Boccherini du vendredi 31 janvier 2014 :

L’opéra est un endroit magnifique et grandiose ! Hugo

C'était très impressionnant de découvrir en vrai l'orchestre symphonique qui accompagnait une soprano. Théo

Moi, j'ai adoré la voix de la soprano, claire et pleine d'émotions. Fantin

La voix de la soprano et les musiciens (qui jouent très bien !) se marient trop bien ! Eva

Classe de 3ème du Collège Joffre, à propos du concert Mozart / Boccherini du vendredi 31 janvier 2014 :

Une nuit à l’opéra
J’aurais vraiment passé une nuit géniale. Mon morceau préféré était la flûte enchantée car c’était le seul que je connaissais auparavant. La chanteuse avait une voix soprano extraordinaire. Elle a très bien fait la flûte enchantée. Mes instruments préférés étaient les violons et la basse. C’est dommage car il n’y avait pas beaucoup de percussions.
Le chef d’orchestre était très jeune et on pouvait voir qu’il était plein de talent.
Cette nuit à l’opéra m’aura vraiment beaucoup plu. C’est à refaire !
Sitbon-Taylor Daniel

Cet opéra (mon premier opéra) m’a beaucoup plu car les musiques étaient belles les musiciens étaient bien synchronisés et la voix de la chanteuse m’a emporté dans un autre monde, même le mot « magnifique » n’est pas assez grand pour qualifier sa voix.
Nous étions bien placés car nous voyions bien les musiciens, la durée était tout à fait convenable, bref, je retournerais volontiers en voir un autre.
Jules Bauchet

La musique était particulièrement belle.
Dans toutes les musiques, le hautbois a été mis à l’honneur, il faisait beaucoup de solo…
La dame qui chantait avait une voix merveilleuse, surtout pour la flûte enchantée qui est très compliquée mais malgré cela elle a réussi à faire ce refrain sans erreur.
Il y avait plus d’instruments à corde (violons, violoncelles…) que d’instruments à vent.
La salle de l’opéra était très jolie.
Je pensais que ce spectacle allait m’ennuyer et allait être long, mais tout le contraire s’est passé, cela m’a beaucoup plus.
Brisson Luis-Marie

Classe du Lycée Joffre, à propos du concert Mozart / Boccherini du vendredi 31 janvier 2014 :

« Retour de Symphonie »
Une réconciliation avec le classique !! J’ai « juste » ADORE.
Ce spectacle était vraiment super. La cantatrice était géniale, elle avait une voix magnifique, elle était magnifique. Le soliste au violoncelle m’a fait une forte impression. J’ai autant aimé qu’un solo de 5 pages. J’ai trouvé les violonistes très nombreux et très forts avec notamment quand ils jouent sans archer.
Je n’AVAIS JAMAIS VU CA !! En même temps je n’y connais rien…
J’ai trouvé le choix des morceaux extrêmement pertinent et avec un rythme de changement très bien huilé et rapide ; on ne s’ennuie pas.
Désormais parlons de l’interprétation de la Flûte Enchantée que j’ai trouvé vraiment très impressionnante sur le rôle de la Reine de la Nuit.
La cantatrice est sans doute au sommet de son art à moins qu’elle ait déjà fait mieux… Je ne sais pas !
La Flûte Enchantée m’a paru comme étant le clou du spectacle.
C’est le plus grand moment les musiciens peuvent marquer cette date d’une pierre blanche !
Après on regrettera comme toujours les sièges ou mes jambes ne peuvent passer !
Cela n’enlève rien au triomphe de ce concert mais cela le rend moins bien que ce qu’il aurait été.
Rémi Pessiere

Quel plaisir d’assister à ce concert !
Les enchaînements de morceaux variant les ambiances et les tons étaient des plus rafraichissants. L’alternance des styles (italien / allemand) faisait que l’on ne s’y ennuyait jamais.
Cela faisant longtemps que je n’étais pas allé à un concert, une symphonie.
Ce qui m’a frappé c’est la largeur de la scène sonore, sans comparaison avec une stéréo. Il y a eu des temps forts. La cantatrice était impressionnante, les émotions ont été bien transmises, on voit dans ces moments l’intérêt du « live ». Le violoncelliste soliste était d’une virtuosité incroyable.
Moi-même guitariste de rock, j’ai retrouvé plein de similitudes de jeu avec les plus grands solistes de l’histoire (Van Halen, Jimmy Page).
Chaque moment était agréable, je ne me suis jamais ennuyé. C’est sans aucun  doute un excellent divertissement. Le clou du spectacle restant le passage de La Reine de la nuit dans la Flûte enchantée, juste magique. L’ambiance du lieu m’a plu, je ne m’attendais pas à une foule en liesse.
Au final je dirais que c’est un plaisir de découvrir la musique classique. La succession des pièces rapides est plus intéressante pour moi qu’une longue œuvre de 3 heures. Je reviendrai.
Le Signor Pierre

Ce fut un merveilleux spectacle plein de poésie, de bonheur. Je fus transporté par l’extraordinaire voix de la chanteuse. J’ai beaucoup voyagé lors de cette soirée avec de grands musiciens plein de grâce.
Hayotte

Concerts éducatifs

Classe de CM1/CM2 de l’école  Daviler, à propos du concert de Don Quichotte de Richard Strauss :

J’ai aimé le côté rigolo, fou. J’ai adoré la musique, la symphonie était superbe. Le lecteur a bien raconté avec le bon ton. Je n’ai pas aimé la durée, c’était trop court. Arthur

J’ai pensé que ce concert n’était pas mal, par contre, j’ai adoré la musique. Elle était douce, jolie. C’était comme si elle se balançait en avant et en arrière. JC

J’ai aimé le côté rigolo, fou. J’ai adoré la musique, la symphonie était superbe. Le lecteur a bien raconté avec le bon ton. Je n’ai pas aimé la durée, c’était trop court. Arthur

Les musiciens étaient supers. Merci pour ce superbe moment. Elise

J’ai aimé ce spectacle car j’ai trouvé bien l’alternance entre la musique et l’histoire racontée. Alma

J’ai bien aimé la musique et l’instrument que j’ai aimé est la harpe. Rehan

J’ai bien aimé, l’orchestre a bien joué. Simon

C’était bien, car s’il n’y avait pas eu les paroles, je n’aurai rien [compris]. En plus, j’aimerais bien y retourner. Eliot

C’était trop bien la musique mais la batterie ça m’a fait bizarre de la voir comme ça. Merci beaucoup. Lila

C’était bien, il [le chef d’orchestre] présente bien les instruments. La musique était réussie. J’ai bien aimé l’histoire transformée par les enfants. Camille

Agnès VINOT, Maître-Formateur, Ecole Arc-en-Ciel – LUNEL à propos d’un concert éducatif :

Bonjour,
C'est la première fois que deux classes de l'école Arc-en-Ciel de Lunel se rendent à ce concert pédagogique et  nous vous remercions très vivement pour le plaisir que vous avez donné à nos jeunes élèves.
Ils ont été très attentifs (le concert avait été  préparé), ont dit avoir tout aimé (musiciens, salle, "clown", musiques, tableaux...) et Armand a annoncé qu'il irait "dimanche au carnaval des hommes" comme le suggérait le récitant et que "peut-être samedi ce serait le carnaval des filles" !!! Preuves que l'écoute avait été à la hauteur de la qualité des mots dits.
Merci d'avoir rendu possible cette initiation musicale à nos élèves de zone très sensible. Les parents étaient "scotchés" à leur fauteuil, impressionnés d'être LA, bercés par cette douce musique, heureux de voir les enfants tout simplement heureux aussi.
Des ateliers vont être poursuivis en classe sur le thème des instruments ; Piccolo saxo et Cie nous avait déjà bien guidés.
Ma collègue et moi-même signons pour l'année prochaine et attendons l'inscription pour 2015 avec impatience.
Encore merci,

Classe de CE1 de l’école élémentaire Paul Crouzet, à propos du spectacle Autour de Shakespeare

À l’Opéra, moi ce que j’ai bien aimé, c’est quand les sorcières faisaient danser Shakespeare et quand elles le faisaient voler dans les airs. Mélina

J’ai bien aimé quand les passagers avaient peur et j’ai bien aimé aussi les éclairs. J’ai adoré le spectacle. La place de Comédie est très jolie avec les dessins. Chloé Flora

À l’Opéra, on a vu Shakespeare. Il y avait un bateau et aussi des sorcières. On a vu les chanteurs. On a vu les sorcières faire danser Shakespeare. À la fin, c’était trop rigolo. Mais ils ont fait le mariage et ils ont fait le bisou sur la bouche. À l’opéra, c’était trop bien ! Moi, j’ai bien aimé à la fin. Wassin

J’ai bien aimé le spectacle Autour de Shakespeare. Le moment que j’ai préféré, c’est quand Shakespeare s’est fait attaquer par les sorcières. J’ai bien aimé les costumes. Baster

À l’Opéra je me suis régalé. J’ai vu le bateau avec des éclairs et c’était magnifique. Jimmy

Au théâtre, je me suis éclatée ! À un moment, Shakespeare s’est envolé et il s’est marié. Loïs

Archives

Textes retours des spectateurs des années précédantes